logo editions du canoe defaut

Éditions du Canoë

Tout vaut la peine si l'âme n'est pas petite
Fernando Pessoa

martha le parcMartha Le Parc

Martha Le Parc

Préface de Domitille d’Orgeval-Azzi
avec des textes de Julio Le Parc
et de Martha Le Parc

« L’art de Martha le Parc défie toutes les catégories traditionnellement admises. Ses oeuvres textiles, dont les premières remontent à la fin des années 1960, se situent la croisée des chemins, celui de l’art appliqué et de l’art contemporain, de la mode et de l’artisanat. Cette singularité est revendiquée par l’artiste dont les déclarations, s’inscrivant dans la lignée de celles du Bauhaus, militent en faveur d’une réconciliation de l’art et de l’artisanat. Cela correspond aussi au désir profond qu’éprouve Martha Le Parc de rendre hommage à “tous ces êtres ignorés, humbles et silencieux” qui, depuis les âges les plus lointains, ont travaillé anonymement à l’élaboration de chefs-d’oeuvre. » Extrait de la préface de Domitille d’Orgeval-Azzi.

Pour la première fois, un livre est consacré à Martha Le Parc, artiste majeure formée à l’École des beaux-arts de Buenos Aires, qui a travaillé aussi bien pour la mode que pour le théâtre. Son oeuvre, souvent exposée en Amérique latine, a fait l’objet d’une rétrospective en 2003 au musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne.

 



Tirage de tête

tirage de tete

 

.

Où trouver nos livres ?

 

Dans toutes les librairies qui voudront bien les commander. 

Diffusion : CDE Sodis sodis